Anti-sécts

En Chine, le nouveau chemin de croix des religions

Nous republions cet article intéressant de Libération, un témoignage faisant autorité sur les violations des droits de l'homme et de la liberté de croyance perpétrées en Chine.


Par Laurence Defranoux

Depuis l’arrivée de Xi Jinping au pouvoir en 2013, la répression de l’islam, du christianisme et du bouddhisme tibétain a pris un tour de plus en plus brutal. L’objectif du Parti est d’avoir un contrôle total sur les cultes, au point de réécrire la Bible et le Coran pour les adapter à l’idéologie communiste.

Jorge Erdely Graham: pourquoi la FECRIS et l'ICSA ne parlent-elles pas de lui ?

Les « anti-sectes » accusent parfois des groupes religieux de commettre des sévices sur des enfants ou de traite d’êtres humains. Mais l'histoire que nous racontons ici révèle qu’il arrive que certains des principaux représentants du mouvement « anti-sectes » soient eux-mêmes coupables de crimes horribles impliquant des enfants. Et que leurs collègues gardent un silence coupable.

Des organisations chrétiennes radicales menacent un Ashram hindou en Russie, une organisation qui demande de l’aide au Premier ministre Modi

Un Ashram hindou en Russie demande l’aide du gouvernement Modi alors que des fondamentalistes chrétiens attaquent leurs opérations.

Un Ashram hindou en Russie, « Shri Prakash Dham », est menacé par des organisations chrétiennes radicales, affirme Prasun Prakash, Directeur des Affaires publiques, Centre pour la conservation de la culture indienne, Shri Prakash Dham. Shri Prakash Dham est présent en Russie, en Eurasie, en Europe et au Royaume-Uni.

La sanglante Nouvelle Route de la Soie

Massimo Introvigne, universitaire et expert réputé des mouvements religieux, a relaté dans cet article les réactions de la Chine aux sévères critiques exprimées dans le rapport annuel sur les droits de l'homme du département d'État américain. Il est pour le moins paradoxal que les dirigeants du Parti communiste chinois aient réagi en accusant les États-Unis de violation des droits de l'homme. Ce n'est pas que les États-Unis soient exempts de critiques sur la question des droits de l'homme, du moins, par exemple, en ce qui concerne la peine de mort, qui n'a été définitivement abolie que dans 19 États sur 50, mais on ne peut pas faire de comparaison avec la Chine.

Le concept de Sécurité spirituelle et les droits des minorités religieuses

Dans le cadre du projet « Le droit à la vérité », annoncé le 4 février dernier à Florence à l’issue de la présentation du livre des actes du congrès de la FOB, Patricia Duval, avocate des droits de l’homme à Paris, membre du Comité scientifique de la FOB, a rédigé l’article suivant pour le prestigieux magazine Coscienza e Libertà. Dans cet article, elle stigmatise le rôle de certaines organisations, présentes dans toute l'Europe, dans la fabrication de fausses informations qui alimentent des campagnes de haine et d'intolérance religieuse.

Russie: la réunion secrète d'un réseau international antisectes, financée par l'Etat sibérien

FOB - Une conférence secrète et très fermée contre les minorités religieuses a eu lieu dans la ville de Salekhard, la capitale régionale du YANAO (la Région autonome de Yamalo-Nenets, en Russie). Le sujet de la conférence était « Les organisations destructrices et pseudo-religieuses, les sectes et les cultes: problèms et solutions ». Celle-ci a eu lieu du 27 au 29 septembre 2017 dans le bâtiment administratif du gouvernement du YANAO.

Déclaration de CAP a OSCE HDIM 2016

Coordination des Associations et des Particuliers Pour la Liberté de Conscience (CAP)

OSCE Human Dimension Implementation Meeting 2016:
Liberté de religion ou de conviction
Septembre 2016

La Coordination des Associations et des Particuliers Pour la Liberté de Conscience a été fondée en 2000 pour défendre les minorités religieuses contre les discriminations en France et en Europe.

La Coordination est une Organisation Non Gouvernementale reconnue par l’ONU.

Il faut sauver M. Masato Ishibashi!

La Fédération européenne pour la liberté de croyance (FOB - European Federation for Freedom of Belief), soutient la pétition de l’Association des victimes japonaises contre le kidnapping religieux et la conversion forcée en faveur de Masato Ishibashi (26 ans), membre de l’Église de l’Unification, qui a disparu en janvier 2014, alors qu’il rendait visite à ses parents dans la Préfecture de Chiba.

En quelques jours seulement, la pétition a été signée par plus de 3 000 personnes.