Russie

Promotion à Paris de la répression russe des minorités religieuses

par Massimo Introvigne — Imaginez que Cheng Quanguo, le secrétaire du PCC au Xinjiang, qui fait l'objet de sanctions aux États-Unis pour ses crimes contre l'humanité, apparaisse en Occident en prétendant être persécuté par les Ouïghours et leurs amis du monde démocratique, et en saluant ses camps de concentration comme des pratiques modèles que les autres pays devraient imiter. Ou imaginez, dans les années 30, que Heinrich Himmler et Joseph Goebbels soient intervenus lors d'une conférence à Paris en se présentant comme les victimes d'une persécution de la part des Juifs, de leurs partisans américains et des érudits qui avaient écrit contre l'antisémitisme nazi. Des comédiens qui proposeraient cela comme spectacle satirique seraient accusés de mauvais goût.

Les nouveaux gnomes de Zurich

Le 9 juillet 2020, les associations antisectes JW Opfer Hilfe (Aide aux victimes des Témoins de Jéhovah) et Fachstelle infoSekta (Centre d’information sur les sectes) ont publié un communiqué de presse annonçant le caractère désormais définitif d’un verdict rendu en 2019 par le tribunal de district de Zurich. Celui-ci acquittait le docteur Regina Ruth Spiess, ex-employée d’infoSekta et représentante en exercice de JW Opfer Hilfe, des  accusations de diffamation portées contre elle par les Témoins de Jéhovah de Suisse  (JW Opfer Hilfe et Fachstelle infoSekta 2020).

Des organisations chrétiennes radicales menacent un Ashram hindou en Russie, une organisation qui demande de l’aide au Premier ministre Modi

Un Ashram hindou en Russie demande l’aide du gouvernement Modi alors que des fondamentalistes chrétiens attaquent leurs opérations.

Un Ashram hindou en Russie, « Shri Prakash Dham », est menacé par des organisations chrétiennes radicales, affirme Prasun Prakash, Directeur des Affaires publiques, Centre pour la conservation de la culture indienne, Shri Prakash Dham. Shri Prakash Dham est présent en Russie, en Eurasie, en Europe et au Royaume-Uni.

Une autre religion minoritaire menacée en Russie : Qui a peur de Sri Prakash ?

La situation des minorités religieuses en Russie suscite de vives inquiétudes depuis plusieurs années. Bien que la Russie abrite des instituts universitaires de haut niveau et des intellectuels tolérants, elle abrite également des radicaux qui estiment qu’on devrait défendre la tradition orthodoxe russe en réprimant les religions minoritaires.

Le concept de Sécurité spirituelle et les droits des minorités religieuses

Dans le cadre du projet « Le droit à la vérité », annoncé le 4 février dernier à Florence à l’issue de la présentation du livre des actes du congrès de la FOB, Patricia Duval, avocate des droits de l’homme à Paris, membre du Comité scientifique de la FOB, a rédigé l’article suivant pour le prestigieux magazine Coscienza e Libertà. Dans cet article, elle stigmatise le rôle de certaines organisations, présentes dans toute l'Europe, dans la fabrication de fausses informations qui alimentent des campagnes de haine et d'intolérance religieuse.

Des ONG expriment de sérieuses préoccupations à propos de violations des droits de la défense dans l’affaire de la Scientologie en Russie

Des scientologues sont en prison à Saint-Pétersbourg pour avoir pratiqué leur religion, ce que les autorités russes considèrent comme « extrémiste ». Cette accusation est également retenue contre d’autres groupes. Nous avons suivi avec une vive inquiétude les nouvelles publiéès dans les médias risses concernant de graves irrégularités dans le cas du scientologue Ivan Matsitsky, emprisonné depuis dix-sept mois.

Russie: la réunion secrète d'un réseau international antisectes, financée par l'Etat sibérien

FOB - Une conférence secrète et très fermée contre les minorités religieuses a eu lieu dans la ville de Salekhard, la capitale régionale du YANAO (la Région autonome de Yamalo-Nenets, en Russie). Le sujet de la conférence était « Les organisations destructrices et pseudo-religieuses, les sectes et les cultes: problèms et solutions ». Celle-ci a eu lieu du 27 au 29 septembre 2017 dans le bâtiment administratif du gouvernement du YANAO.