Articles

Des fonds supplémentaires pour la MIVILUDES : une mauvaise idée

Le gouvernement Français, en la personne de sa ministre Marlène Schiappa, a pris une décision très discutable en choisissant d’augmenter le financement de la «police anti-religieuse», la mission ministérielle controversée appelée MIVILUDES, aujourd’hui sous le ministère de l’Intérieur. Soudoyer cet organisme anti-religieux avec l’argent des contribuables Français, c’est financer directement la tristement célèbre FECRIS (Fédération Européenne des Centres de Recherche et d’Information sur le Sectarisme), qui a toujours été financée en grande partie par MIVILUDES.

L’anti-sectarisme français exporté vers la Suisse

par Massimo Introvigne — « Dans l’ombre du covid, la tentation sectaire»: c’était le titre principal de la première page du quotidien lausannois Le Temps du 26 mars, relatant les questions déposés par des hommes politiques de différents partis auprès du Grand Conseil du Canton de Vaud et de la Mairie de Lausanne. Les politiciens ont cité des documents récents produits par l’agence gouvernementale française antisectes la MIVILUDES, que nous avons examinés et critiqués dans Bitter Winter. Ils ont demandé si ces mêmes « dérives sectaires » n’auraient pas été à l’œuvre, profitant de la crise du COVID-19, dans le canton de Vaud.

Loi française sur le "séparatisme" : Batailles d'amendements au Sénat

par Massimo Introvigne — Il y a un mois encore, les grands médias internationaux publiaient presque quotidiennement des articles sur le projet de loi français contre le « séparatisme », rebaptisé « Loi pour le respect des principes républicains ». Avec quelques collègues, j'avais publié un premier « Livre blanc » soulignant les problèmes pour la liberté religieuse dans le texte original, et un second suggérant que la loi peut offrir une opportunité positive de dépasser la définition restrictive de « religion » qui prévaut dans la jurisprudence française.

Le gouvernement français suscite et finance les activités discriminatoires de la FECRIS

Discours du CAP LC (Coordination des Associations et des Partiuliers pour la Liberté la Conscience) lors de la 46ème réunion du Conseil des Droits de l'Homme sur la discrimination religieuse initiée par un organe gouvernemental français et par la controversée FECRIS.

M. le Président, nous souhaitons attirer votre attention sur une partie du débat suscité par la lutte contre le terrorisme et le séparatisme en France. La société civile est préoccupée par la direction prise lors des débats sur le séparatisme en ce qui concerne les libertés individuelles et la liberté de religion.

Le «vice» intemporel du gouvernement allemand de discriminer et de persécuter les minorités.

Discours de CAP LC (Coordination des Associations et des Partiuliers pur la Liberté the Conscience) lors de la 46ème réunion du Conseil des Droits de l'Homme sur la discrimination religieuse perpétrée par le gouvernement allemand

Chère Madame Presidente, en Allemagne, l'État continue de discriminer les religions minoritaires en tolérant l'utilisation des tristement célèbres "filtres à sectes" depuis des décennies. Les organismes gouvernementaux et les fonctionnaires allemands poursuivent des pratiques qui ont une grande portée et qui sont largement répandues, aucun professionnel en Bavière ne pouvant postuler à une offre gouvernementale sans signer un “filtre à sects”..

Promotion à Paris de la répression russe des minorités religieuses

par Massimo Introvigne — Imaginez que Cheng Quanguo, le secrétaire du PCC au Xinjiang, qui fait l'objet de sanctions aux États-Unis pour ses crimes contre l'humanité, apparaisse en Occident en prétendant être persécuté par les Ouïghours et leurs amis du monde démocratique, et en saluant ses camps de concentration comme des pratiques modèles que les autres pays devraient imiter. Ou imaginez, dans les années 30, que Heinrich Himmler et Joseph Goebbels soient intervenus lors d'une conférence à Paris en se présentant comme les victimes d'une persécution de la part des Juifs, de leurs partisans américains et des érudits qui avaient écrit contre l'antisémitisme nazi. Des comédiens qui proposeraient cela comme spectacle satirique seraient accusés de mauvais goût.

BELGIQUE: Plainte au pénal contre les Témoins de Jéhovah: la Bible au banc des accusés?

par Willy Fautré — Le 16 février, un procès contre la Congrégation Chrétienne des Témoins de Jéhovah (CCTJ) s’est ouvert au tribunal correctionnel de Gand (Flandre orientale) sur base d’allégations de discrimination et d’incitation à la haine, en particulier en raison de leur politique de rejet des personnes excommuniées ou décidant de sortir de la communauté.

L'utilisation abusive de l'administration fiscale pour persécuter les minorités spirituelles

Les expériences française et taïwanaise ne sont pas isolées. La tactique consistant à utiliser le système fiscal (déjà très souvent oppressif pour tous les citoyens) est utilisée pratiquement partout. Le fait de stigmatiser la cible comme étant un fraudeur fiscal a l'objectif évident de le rendre impopulaire et de justifier la limitation de ses droits. Nous publions aujourd'hui cette intéressante analyse de Christine Mirre, directrice adjointe de CAP-LC (Coordination des Associations et des Particuliers pour la Liberté de Conscience), consoeur de FOB, une ONG accréditée ECOSOC par les Nations Unies.

Marlène Schiappa charge la MIVILUDES de rédiger un rapport sur les "dérives sectaires importées des Etats-Unis"

Lors de l’émission « Dimanche en Politique » Marlène Schiappa, Ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté, a déclaré que "De plus en plus de familles influencées par les courants évangélistes venant des États-Unis demandent des certificats de virginité".[1]

Et elle a rajouté : « Par exemple vous avez de plus en plus de familles influencées par les courants évangélistes venant des États-Unis qui demandent des certificats de virginité ».

La Laïcité et les Moyens de la Préserver - Livre blanc

A l’heure où les débats sur le projet de Loi confortant le respect des principes de la République ont commencé à l’Assemblée Nationale, il nous a semblé judicieux de réfléchir aux moyens de l’enrichir et de l’améliorer, la où nous estimions qu’il pouvait l’être. Loin d'être exhaustifs et de couvrir tous les aspects d’un texte qui se veut majeur dans l’histoire de la cinquième République, nous nous sommes concentrés sur la partie du texte qui réforme la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État.

Livre blanc sur le projet de Loi confortant le respect des principes de la République

HRWF/ Bitter Winter (11.01.2021) — Alors que le projet de Loi confortant le respect des principes de la République (ex-projet de loi sur les séparatismes) est actuellement examiné par une commission spéciale de l’Assemblée Nationale, trois experts de renom viennent de publier un livre blanc intitulé La Laïcité et les Moyens de la Préserver.

Proposition pour une reprise sure des celebrations religieuses en Italie

Mme Maria D'Arienzo, membre du Comité Scientifique de la Fédération Européenne pour la Liberté de Croyance (FOB), est professeure titulaire de Droit Ecclésiastique et Canonique et de Droits confessionnels au Département de Droit de l’Université "Federico II" de Naples, et ainsi en charge de Droit Ecclésiastique à l’Université de Calabre.

Corée du Sud: Intolérance contre l'église de Shincheonji après l'incident du coronavirus

par Massimo Introvigne (CESNUR) — Les médias du monde entier concentrent leur attention sur l'église de Shincheonji, un nouveau mouvement religieux chrétien sud-coréen, après que des membres de sa congrégation de Daegu ont été infectés par le coronavirus. En tant qu'expert qui a étudié Schincheonji, je suis préoccupé par le fait que les médias internationaux qui ne savent manifestement rien à son sujet ont «découvert» cette église pendant la nuit en raison des incidents de coronavirus en Corée et ont répété des informations inexactes trouvées sur Internet.

En Chine, le nouveau chemin de croix des religions

Nous republions cet article intéressant de Libération, un témoignage faisant autorité sur les violations des droits de l'homme et de la liberté de croyance perpétrées en Chine.


Par Laurence Defranoux

Depuis l’arrivée de Xi Jinping au pouvoir en 2013, la répression de l’islam, du christianisme et du bouddhisme tibétain a pris un tour de plus en plus brutal. L’objectif du Parti est d’avoir un contrôle total sur les cultes, au point de réécrire la Bible et le Coran pour les adapter à l’idéologie communiste.

Jorge Erdely Graham: pourquoi la FECRIS et l'ICSA ne parlent-elles pas de lui ?

Les « anti-sectes » accusent parfois des groupes religieux de commettre des sévices sur des enfants ou de traite d’êtres humains. Mais l'histoire que nous racontons ici révèle qu’il arrive que certains des principaux représentants du mouvement « anti-sectes » soient eux-mêmes coupables de crimes horribles impliquant des enfants. Et que leurs collègues gardent un silence coupable.

Des organisations chrétiennes radicales menacent un Ashram hindou en Russie, une organisation qui demande de l’aide au Premier ministre Modi

Un Ashram hindou en Russie demande l’aide du gouvernement Modi alors que des fondamentalistes chrétiens attaquent leurs opérations.

Un Ashram hindou en Russie, « Shri Prakash Dham », est menacé par des organisations chrétiennes radicales, affirme Prasun Prakash, Directeur des Affaires publiques, Centre pour la conservation de la culture indienne, Shri Prakash Dham. Shri Prakash Dham est présent en Russie, en Eurasie, en Europe et au Royaume-Uni.

Les États-Unis et la Chine s’affrontent sur un rapport sur les droits humains

Annual U.S. Report on Human Rights singles out China as worst violator, denounces torture against Uyghurs, Falun Gong and The Church of Almighty God. China reacted in “unusually strong terms” after the U.S. Department of State unveiled on March 13 its yearly report on human rights, covering the year 2018. Introducing the report, US Secretary of State Mike Pompeo had denounced China as the worst country in the world for human rights. Although other countries were also mentioned, Pompeo insisted that China is “in a league of its own when it comes to human rights violations.”