FECRIS

L’idéologie anti-sectes et la FECRIS : Dangers pour la liberté religieuse. Un livre blanc

Six chercheurs examinent les activités de la FECRIS, et concluent qu’elles sont bien dangereuses pour la liberté de croyance.

Par Luigi Berzano (Université de Turin, Italie), Boris Falikov (Université d’état russe pour les sciences humaines, Moscou, Russie), Willy Fautré (Droits humains sans frontières, Bruxelles, Belgique), Liudmyla Filipovich (Département d’études religieuses, Institut de philosophie de l’Académie nationale des sciences, Kiev, Ukraine), Massimo Introvigne (Centre d’études sur les nouvelles religions, Turin, Italie), Bernadette Rigal-Cellard (Université Bordeaux Montaigne, Bordeaux, France)

Un tour d'horizon des condamnations collectées par la FECRIS en Europe

Le rapport que notre partenaire français CAP Liberté de Conscience a présenté au Conseil des droits de l'homme de l'ONU recommandant l'arrêt du financement par l'État des associations anti-sectes, en particulier l'association française FECRIS, a déclenché une série d'articles révélant les dérives anti-sectes. cultes. Aujourd'hui nous publions FECRIS et ses affiliés : La diffamation est dans leur ADN, un article de Willy Fautré, directeur et co-fondateur de Human Rights Withou Fronties International, qui recense une série de condamnations recueillies par la FECRIS dans différentes juridictions européennes. Nous n'ajoutons rien de plus et laissons au lecteur le soin de se faire une idée personnelle de ces "champions" des victimes présumées des "sectes" également présumées (terme ambigu qui se prête bien aux campagnes de haine des anti-sectes)

Arrêtez le financement gouvernemental des activités anti-religieuses des groupes de la FECRIS

CAP Liberté de Conscience, partenaire de FOB, a remis un rapport au Comité des Droits de l'Homme en vue de l'examen de la France par le Comité des Droits de l'Homme (132e session juin-juillet 2021), recommandant l'arrêt du financement public des associations anti-sectes. Un rapport à consulter ci-dessous ou sur le site OHCHR.org. Le principal bénéficiaire de ce financement est l'association française FECRIS. Ou plutôt les associations françaises fédérées à elle qui, à leur tour, reversent ces fonds à leur chef de file : en effet, la FECRIS compte des associations fédérées dans 34 pays européens et extra-européens.

La FECRIS condamnée en Allemagne pour avoir diffamé les Témoins de Jèhovah

by Massimo Introvigne — FECRIS, the European Federation of Centres of Research and Information on Cults and Sects, is an umbrella organization for anti-cult movements in Europe and beyond. It is significantly funded by the French government, and has been identified by the U.S. Commission on International Religious Freedom (USCIRF) as a main international threat to religious liberty. When FECRIS branches are sued, they often claim that these are futile litigations started by “cults” with the only purpose of harassing them, since anti-cult movements serve a public function, and their exposes of “cults” are protected by free speech laws.

Des fonds supplémentaires pour la MIVILUDES : une mauvaise idée

Le gouvernement Français, en la personne de sa ministre Marlène Schiappa, a pris une décision très discutable en choisissant d’augmenter le financement de la «police anti-religieuse», la mission ministérielle controversée appelée MIVILUDES, aujourd’hui sous le ministère de l’Intérieur. Soudoyer cet organisme anti-religieux avec l’argent des contribuables Français, c’est financer directement la tristement célèbre FECRIS (Fédération Européenne des Centres de Recherche et d’Information sur le Sectarisme), qui a toujours été financée en grande partie par MIVILUDES.

L’anti-sectarisme français exporté vers la Suisse

par Massimo Introvigne — « Dans l’ombre du covid, la tentation sectaire»: c’était le titre principal de la première page du quotidien lausannois Le Temps du 26 mars, relatant les questions déposés par des hommes politiques de différents partis auprès du Grand Conseil du Canton de Vaud et de la Mairie de Lausanne. Les politiciens ont cité des documents récents produits par l’agence gouvernementale française antisectes la MIVILUDES, que nous avons examinés et critiqués dans Bitter Winter. Ils ont demandé si ces mêmes « dérives sectaires » n’auraient pas été à l’œuvre, profitant de la crise du COVID-19, dans le canton de Vaud.

Le gouvernement français suscite et finance les activités discriminatoires de la FECRIS

Discours du CAP LC (Coordination des Associations et des Partiuliers pour la Liberté la Conscience) lors de la 46ème réunion du Conseil des Droits de l'Homme sur la discrimination religieuse initiée par un organe gouvernemental français et par la controversée FECRIS.

M. le Président, nous souhaitons attirer votre attention sur une partie du débat suscité par la lutte contre le terrorisme et le séparatisme en France. La société civile est préoccupée par la direction prise lors des débats sur le séparatisme en ce qui concerne les libertés individuelles et la liberté de religion.

Promotion à Paris de la répression russe des minorités religieuses

par Massimo Introvigne — Imaginez que Cheng Quanguo, le secrétaire du PCC au Xinjiang, qui fait l'objet de sanctions aux États-Unis pour ses crimes contre l'humanité, apparaisse en Occident en prétendant être persécuté par les Ouïghours et leurs amis du monde démocratique, et en saluant ses camps de concentration comme des pratiques modèles que les autres pays devraient imiter. Ou imaginez, dans les années 30, que Heinrich Himmler et Joseph Goebbels soient intervenus lors d'une conférence à Paris en se présentant comme les victimes d'une persécution de la part des Juifs, de leurs partisans américains et des érudits qui avaient écrit contre l'antisémitisme nazi. Des comédiens qui proposeraient cela comme spectacle satirique seraient accusés de mauvais goût.

Marlène Schiappa charge la MIVILUDES de rédiger un rapport sur les "dérives sectaires importées des Etats-Unis"

Lors de l’émission « Dimanche en Politique » Marlène Schiappa, Ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté, a déclaré que "De plus en plus de familles influencées par les courants évangélistes venant des États-Unis demandent des certificats de virginité".[1]

Et elle a rajouté : « Par exemple vous avez de plus en plus de familles influencées par les courants évangélistes venant des États-Unis qui demandent des certificats de virginité ».

Article 38 : Le nouveau projet de loi français contre l’extrémisme discrimine les religions basées à l’étranger

A provision allegedly introduced to cut foreign funding to Islamic radical groups may in fact severely limit the activities of hundreds of different religious movements.

by Alessandro Amicarelli — Bitter Winter has covered the new French draft law on extremism, explaining why, as it previously happened in Russia, measures intended to contain Islamic radicalism and terrorism create dangers for freedom of religion or belief in general. One provision of the draft law that was overlooked by many, and which is no less dangerous than others, is Article 38.

Les nouveaux gnomes de Zurich

Le 9 juillet 2020, les associations antisectes JW Opfer Hilfe (Aide aux victimes des Témoins de Jéhovah) et Fachstelle infoSekta (Centre d’information sur les sectes) ont publié un communiqué de presse annonçant le caractère désormais définitif d’un verdict rendu en 2019 par le tribunal de district de Zurich. Celui-ci acquittait le docteur Regina Ruth Spiess, ex-employée d’infoSekta et représentante en exercice de JW Opfer Hilfe, des  accusations de diffamation portées contre elle par les Témoins de Jéhovah de Suisse  (JW Opfer Hilfe et Fachstelle infoSekta 2020).

Jorge Erdely Graham: pourquoi la FECRIS et l'ICSA ne parlent-elles pas de lui ?

Les « anti-sectes » accusent parfois des groupes religieux de commettre des sévices sur des enfants ou de traite d’êtres humains. Mais l'histoire que nous racontons ici révèle qu’il arrive que certains des principaux représentants du mouvement « anti-sectes » soient eux-mêmes coupables de crimes horribles impliquant des enfants. Et que leurs collègues gardent un silence coupable.

Une autre religion minoritaire menacée en Russie : Qui a peur de Sri Prakash ?

La situation des minorités religieuses en Russie suscite de vives inquiétudes depuis plusieurs années. Bien que la Russie abrite des instituts universitaires de haut niveau et des intellectuels tolérants, elle abrite également des radicaux qui estiment qu’on devrait défendre la tradition orthodoxe russe en réprimant les religions minoritaires.

La sanglante Nouvelle Route de la Soie

Massimo Introvigne, universitaire et expert réputé des mouvements religieux, a relaté dans cet article les réactions de la Chine aux sévères critiques exprimées dans le rapport annuel sur les droits de l'homme du département d'État américain. Il est pour le moins paradoxal que les dirigeants du Parti communiste chinois aient réagi en accusant les États-Unis de violation des droits de l'homme. Ce n'est pas que les États-Unis soient exempts de critiques sur la question des droits de l'homme, du moins, par exemple, en ce qui concerne la peine de mort, qui n'a été définitivement abolie que dans 19 États sur 50, mais on ne peut pas faire de comparaison avec la Chine.

Le concept de Sécurité spirituelle et les droits des minorités religieuses

Dans le cadre du projet « Le droit à la vérité », annoncé le 4 février dernier à Florence à l’issue de la présentation du livre des actes du congrès de la FOB, Patricia Duval, avocate des droits de l’homme à Paris, membre du Comité scientifique de la FOB, a rédigé l’article suivant pour le prestigieux magazine Coscienza e Libertà. Dans cet article, elle stigmatise le rôle de certaines organisations, présentes dans toute l'Europe, dans la fabrication de fausses informations qui alimentent des campagnes de haine et d'intolérance religieuse.

Russie: la réunion secrète d'un réseau international antisectes, financée par l'Etat sibérien

FOB - Une conférence secrète et très fermée contre les minorités religieuses a eu lieu dans la ville de Salekhard, la capitale régionale du YANAO (la Région autonome de Yamalo-Nenets, en Russie). Le sujet de la conférence était « Les organisations destructrices et pseudo-religieuses, les sectes et les cultes: problèms et solutions ». Celle-ci a eu lieu du 27 au 29 septembre 2017 dans le bâtiment administratif du gouvernement du YANAO.

FECRIS : ONG ou ONG Gouvernementale?

Si l’on découvrait qu’une ONG (Organisation Non Gouvernementale)1 prenait pour cibles les groupes religieux, nouveaux ou traditionnels, et si cette ONG était une fédération de groupes aux objectifs similaires, nous serions en droit d’être surpris. Les informations présentées dans ce document vont au-delà de ce que l’on pourrait imaginer — et c’est probablement la raison pour laquelle elles sont passées inaperçues jusqu’ici.